COLLECTIONS PERMANENTES

Art populaire

Les collections d’art populaire regroupent un peu plus de 14 000 pièces, situées entre le 16e et le 20e siècle. Ces œuvres, parfois insolites reflètent les usages, croyances et expressions qui avaient cours en Europe, ouvrant de passionnants champs de recherche entre l'histoire de l'art et l'ethnologie. 

La collection Noubar et Micheline Boyadjian, donnée en 1997, est principalement axée sur la peinture naïve, l'imagerie populaire (profane et religieuse) et les objets de piété domestique. Elle témoigne d'un foisonnement de la créativité sous nos latitudes.

[old] Image
[old] Image
[old] Image

 Art populaire?

L’étude des cultures populaires s’est intéressée dès le 18e siècle aux œuvres issues des savoir-faire traditionnels, distinguant les arts et métiers populaires des « beaux-arts » produits par les élites lettrées.  Le terme « populaire » implique que ces œuvres, tant profanes que religieuses, soient vues aussi à travers leurs usages, les pratiques et les croyances qui y sont attachées, sans négliger pour autant le caractère esthétique de ces objets faits de « petits riens » aux apparences multiples. Ce savoir-faire, ce « savoir-émerveiller » de ces hommes et ces femmes sont autant d’interprétations qui prolongent des traditions en voie de disparition.