Vous êtes ici

Picasso et la tauromachie : à voir jusqu'au 1er novembre !

News
03 Août 2020 - 01 Novembre 2020

L'espace d'exposition permanente consacré à la gravure mettra en valeur la série Tauromachia de Picasso. Publiée en 1959 et composée de vingt-six aquatintes, la série témoigne à la fois de l'amour viscéral d'un espagnol pour les courses de taureaux mais également du regard féroce que portait Picasso sur la réalité de l'époque.

Destinées à illustrer la réédition du premier manuel de tauromachie, La Tauromaquia o arte de torear, rédigé à la fin du 18e siècle par le célèbre matador espagnol Pepe Hillo, il a fallu seulement un mois à Picasso pour graver l'ensemble aquatintes, tour de force dont il était familier.

L’œuvre évoque celle d’un autre peintre et graveur espagnol, qui publia une tauromachie en 1816 : Francisco Goya. Tous deux marqués par les horreurs de la guerre, ils y retrouvaient probablement les arènes fascinantes de leur enfance, mais aussi l’occasion d’exprimer une réalité violente.

Cette sélection d’oeuvres rend hommage à Eugène Rouir qui, guidé par l’étude et la raison scientifique, a rassemblé des pièces exceptionnelles constituant le Fonds Suzanne Lenoir. Près de 1600 estampes permettent d’y apprécier la diversité des techniques et l’évolution stylistique de la gravure occidentale du 15e au 20e siècle. En plus des oeuvres d’artistes renommés – de Dürer à Soulages en passant par Rembrandt et Corot – Eugène Rouir a réuni des séries complètes, telles que la Tauromachie de P. Picasso ou Elephant skull et Stonehenge de H. Moore. Animé d’une attention constante pour la transmission, Eugène Rouir confie son inestimable collection au Musée universitaire en 1994. Protégé de la dispersion, ce patrimoine continue à former les étudiants et à nourrir des travaux de recherche.

 
Visible du 29/07/20 au 01/11/2021 dans l’espace d’exposition permanente consacré au dessin et à la gravure, au 4e étage du Musée.

© Succession Picasso – SABAM Belgium 2020

Articles liés