Vous êtes ici

Une "Perle fine" pour compléter la section Art moderne du Musée L

News

Depuis quelques jours, la section Art moderne du musée s'est enrichie d'une "Perle fine" du sculpteur expressionniste belge Oscar Jespers, mise en dépôt par la Fondation Roi Baudouin.

Les collections d’art moderne au Musée L présentent l’art belge au 20ème siècle. Les courants les plus représentés sont l’abstraction, dans les années 20 et après-guerre, les tendances géométriques de la seconde moitié du 20ème siècle, ainsi que les héritiers du groupe Cobra.

A travers Perle fine d’Oscar Jespers, le visiteur appréhende les passages de la figuration à l’abstraction. Durant tout le 20ème siècle, ces passages effectuent des allers et retours, ils sont nourris des recherches des artistes modernes. C’est le propos principal de l’accrochage du Musée L en art moderne.

O.Jespers dans la Perle fine explore les nouvelles recherches plastiques liées au cubisme et à l’expressionnisme. L’artiste est résolument moderne. Le Musée L dispose de peu de sculpture en art moderne, c’est pourquoi ce dépôt exemplaire est d’autant plus appréciable. Cette œuvre considérée comme un des premiers chefs-d’œuvre de la sculpture moderniste en Belgique permet au visiteur de percevoir le travail d’épuration formelle très raffinée poussé au seuil de l’abstraction.

Si Perle fine est une sculpture majeure de l’artiste, le Musée L possède également une autre pièce importante, la Danseuse (1953), don du fils de l’artiste le Pr. Paul Jespers. Les deux sculptures exposées au Musée L montrent le travail de simplification de la forme dans des matières contrastées, l’une le marbre, l’autre le bronze. Le Musée L ne peut que se réjouir que la Fondation Roi Baudouin par ce dépôt magnifique permette d’approfondir ce récit passionnant de l’art moderne en Belgique.

 

  • Perle fine (1925)
  • D'Oscar Jespers (1887-1970)
  • Mise en dépôt de la Fondation Roi Baudouin
  • Visible au 3e étage du Musée L, section Art moderne

 

© Photo J-P Bougnet