Vous êtes ici

Comprendre les techniques de la gravure… grâce à la Technobox

News

Le Courrier n°29 (mars 2014) présentait les Tiroirs aux trouvailles, nouveau matériel pédagogique destiné à revisiter les collections de l’Antiquité du musée. Dans le même esprit, le Service aux publics a conçu un module de plusieurs blocs à tiroirs pour permettre aux visiteurs de comprendre la gravure par la technique. Cette Technobox contient neuf tiroirs qui présentent les différents procédés de gravure grâce à un matériel à observer et à manipuler : matrices, outils, impressions sur papier, échantillons d’encre et autres produits, presse, schémas, photographies… La sélection et la fabrication d’une partie de ces éléments sont le fruit du travail de Pascale Mons, graduée en arts plastiques et collaboratrice du Service aux publics  du musée. Pour donner des exemples éclairants, une des options prises est notamment de proposer la gravure du même motif – une scène de paysage – sur différents types de matrices (bois, lino, métal) et selon différents procédés (en relief ou en creux, manuels ou chimiques). Cela permet de comparer les effets créés sur la plaque et les résultats obtenus à l’impression. L’objectif principal étant de permettre aux visiteurs d’aiguiser leur oeil et de reconnaître les différentes techniques dans les estampes du musée exposées ou visibles dans le Cabinet d’arts graphiques. À l’heure où la photocopie, le scanner et l’image numérique sont omniprésents dans notre quotidien, c’est un réel défi de faire comprendre l’ingéniosité, la dextérité et  la complexité du travail des artistes graveurs.

Des impressions inédites

Les collections de technologies du musée renferment de nombreux outils et matrices gravées. Certains ont été intégrés dans la Technobox. Ce fut l’occasion de faire des tirages sur papier qui étaient inexistants. C’est le cas d’une plaque de cuivre gravée à l’eauforte dont le tirage a été réalisé par Monique Dohy, professeur de gravure à l’Académie des Beaux-Arts de Wavre. Eugène Rouir a pu en donner une identification. Il s’agit d’une copie inversée de La Liseuse de Rembrandt, réalisée très probablement par De Claussin en 1824. De même, une pierre lithographique a été imprimée par Bruno Robbe dans son atelier à Frameries. Elle a révélé un motif d’armoiries de la famille van Léaucourt (anciennement de Loyaucourt).

Visites et ateliers

Le Service aux publics vous propose différentes formules de visites guidées et ateliers avec la Technobox :

• Une visite découverte, le jeudi 23 octobre 2014 à 13h avec un atelier d’initiation à la gravure en creux à la pointe sèche

• Sur réservation pour un groupe (école, famille, adultes) : 010/47 48 45, educatif-musee@uclouvain.be