Vous êtes ici

MIDI DE LA POÉSIE : Gherasim Luca, déraison d'être

Evenement
05 Décembre 2019

 

De 12h40 à 13h30

Avec Charline Lambert, poétesse et romaniste, Bernard Gahide, Robin Van Dyck & Gabriel Almaer, comédiens
Mise en voix : Annette Brodkom

« La mort, la mort folle, la morphologie de la méta, de la métamort, de la métamorphose ou la vie, la vie vit, la vie-vice, la vivisection de la vie" étonne, étonne et et et est un nom, un nombre de chaises, un nombre de 16 aubes et jets, de 16 objets contre, contre la, contre la mort ou, pour mieux dire, pour la mort de la mort ou pour contre, contre, contrôlez-là, oui c'est mon avis, contre la, out contre la vie sept, c'est à, c'est à dire pour, pour une vie dans vidant, vidant, dans le vidant vide et vidé, la vie dans, dans, pour une vie dans la vie. »

Gherasim Luca (1913-1994) fut obstinément apatride, récalcitrant aux embrigadements, aux appartenances, aux disciplines. Suicidé dans la Seine en 1994, ce qui alarma Luca, peut-être comme Celan, est ce monde, « ce monde où les poètes n’ont plus de place ». Avec lui qui a inventé l’« ontophonie » et le « silensophone », nous nous promènerons à travers quelques-uns des textes de Luca, nous explorerons son travail protéiforme, pour nous mettre au diapason de la dimension sonore, sensorielle et infiniment vivante de sa démarche. Trois comédiens explorent, dans ce récital, le bégaiement poétique et le corps-langage de celui que Gilles Deleuze définissait comme « le plus grand poète français parce que roumain ».

Dans le cadre d’Europalia Roumanie en partenariat avec UCLouvain Culture et les Midis de la Poésie.  

Public: