Vous êtes ici

Musée L : Dévoilement de la nouvelle identité & lancement des travaux

Dossier de presse

Musée L, le musée de l’UCLouvain où s’allient collections scientifiques et œuvres en dialogue, pour des émotions inédites

Le nouveau musée de l’UCLouvain, le Musée L, prendra ses quartiers fin 2016 dans l’ancienne bibliothèque des sciences de l’université, signal architectural de Louvain-la-Neuve, imaginé par l’architecte Jacqmain. Après 20 mois de travaux de rénovation, l’UCLouvain ouvrira le tout premier musée universitaire de Belgique de grande envergure, soit + de 4 100 m² accessibles au grand public. Ses spécificités ? Les dialogues qui seront insufflés entre les œuvres, les collections scientifiques uniques de l’UCLouvain et 3 labs (laboratoires) où le public pourra notamment toucher les œuvres.

POURQUOI UN NOUVEAU MUSEE ?

Le bâtiment actuel du musée était devenu trop petit et sa présence peu marquée dans la ville. A contrario, le lieu du futur musée de l’UCLouvain, l’ancienne bibliothèque des sciences et technologies, a une présence très forte, c’est l’emblème de LLN, une réalisation de l’architecte André Jacqmain, meublée et agencé par le designer Jules Wabbes (dont le mobilier sera en partie réintégré). Au final, le nouvel espace permettra de déployer plus largement les collections de l’UCLouvain et de les faire apprécier du plus grand nombre, grâce à une meilleure visibilité.

Les lieux seront rénovés par les architectes de l’UCLouvain, qui viseront principalement à améliorer la lisibilité des espaces intérieurs et l’apport de lumière naturelle tout en veillant à l’accueil des publics (shop, espaces pédagogiques...). Un gros effort sera également réalisé du côté des performances énergétiques du bâtiment, grâce notamment à l’isolation des toitures et au remplacement des châssis. Après rénovation, les lieux pourront se passer de chauffage statique !

Un musée universitaire, le premier de Belgique à donner l’accès à ses collections au grand public. Ce n’est pas anodin que l’UCL soit la première université belge à ouvrir un musée de plus de 5 000 m² : l’UCLouvain est une université de culture, notamment depuis la création de sa résidence d’artiste en 2004 et de sa mineure (cours à option) en culture et création. Par ailleurs, l’UCLouvain possède sa propre saison culturelle et propose au grand public chaque année expositions, concerts, spectacles de danse, et encore bien d’autres activités culturelles.

POURQUOI LE MUSEE L ?

Musée L pour Musée universitaire de Louvain. Ce nom affirme un héritage universitaire vivant et une histoire commune avec la KULeuven. L pour Louvain, pour insister sur la « marque Louvain », emblème de l’UCLouvain depuis 1425. Le L exprime aussi par sa forme en équerre la solidité, l’ancrage et également une grande ouverture en « aile » ; il décloisonne, comme le principe des dialogues entre les œuvres. Deux dimensions nécessaires et complémentaires que l’art dynamise.                                                                                     

QUELLES SPECIFICITES ? QUELLES COLLECTIONS ?

Les collections du musée sont issues des professeurs de l’UCLouvain et de donateurs privés. S’y côtoient des œuvres d’art, des spécimens d’histoire naturelle, des objets archéologiques et ethnographiques ou encore des machines et inventions à vocation scientifique. Le Musée L possède 3 spécificités dans son ADN :

  • le dialogue entre les œuvres, soit un bavardage inattendu entre une sculpture du moyen âge et un bouddha népalais, entre une œuvre gravée de Miro et de Picasso, ou entre une réplique des cariatides de l’Acropole (mieux conservées que celles qui se trouvent à Athènes !) et une sculpture baroque. Ces œuvres parlent toutes les langues, toutes les époques, toutes les cultures et toutes les techniques. Toutes expriment l’incroyable force d’invention et de création de l’être humain, qui animent chaque homme et femme ;
  • sa nature universitaire : le musée accueillera notamment les collections scientifiques de l’UCLouvain, des œuvres qui racontent l’histoire de l’université. A l’époque où les étudiants n’avaient pas de tablette pour apprendre, les professeurs ont collectionné des œuvres d’art… pour pouvoir enseigner. C’est l’une des raisons de la diversité des œuvres du Musée L, à l’image des matières enseignées à l’UCLouvain ;
  • ses 3 « labs », des laboratoires d’expérimentation où les visiteurs pourront toucher, palper les collections ; reproduire des moulages ; repenser les œuvres en 3D et en couleur ; soit susciter des émotions inédites, jouer, créer.

Le parcours dans le musée est conçu comme une exploration de ce qui pousse l’homme à inventer. Le visiteur découvre les collections à travers 5 thèmes :

  • S’étonner : le parcours débute par un foisonnement d’objets prélevés dans toutes les collections, sans ordre apparent. Un grand cabinet de curiosités révélant l’incroyable diversité du monde
  • Se questionner : passé l’étonnement, il sera question de comprendre le monde. La seconde étape présente la passion des chercheurs à travers l’histoire de l’UCLouvain (films, archives, instruments scientifiques à l’appui)
  • Transmettre : manuscrits précieux, objets archéologiques… la troisième étape montre ces outils qui ont permis de diffuser les connaissances, sous le thème « écrire et calculer »
  • S’émouvoir : le quatrième espace, le plus grand, est dédié à la rencontre avec l’art. Les œuvres et objets d’art traversent toutes les cultures et les époques, de l’Antiquité au XXe siècle
  • Contempler : le parcours se termine par le regard d’un amateur. Celui du Dr Charles Delsemme dont la collection invite à la contemplation.

Quant à la scénographie du futur musée, elle sera réalisée par l’agence spécialisée Kinkorn, qui a, par ailleurs, déjà signé la scéno du MAS d’Anvers.

UN FINANCEMENT PUBLIC / PRIVE / MECENAL

Le financement du futur musée est unique puisqu’il s’agit d’un partenariat public / privé / mécénat : une université, des institutions publiques et des mécènes (entreprises et privés). Concrètement, la grande majorité du financement est assuré par le mécénat, l’UCLouvain met à disposition l’un de ses bâtiments phare et les subsides des pouvoirs publics viennent compléter le financement. Au total, le futur musée de l’UCLouvain coûtera 10,3 millions d’€, soit 7,3 millions pour la rénovation du bâtiment, 2 millions pour la scénographie et 1 million pour le réaménagement des abords du musée.

L’augmentation des collections est également assurée grâce à la générosité de mécènes qui offrent leurs œuvres à l’université : en 40 ans, le musée de l’UCLouvain est ainsi passé d’environ 4 000 à + de 25 000 œuvres aujourd’hui.

CALENDRIER

  • Mai 2015 : début des travaux de rénovation du futur musée de l’UCLouvain
  • Février 2017 : fin du chantier
  • Février à printemps 2017 : déménagement des oeuvres
  • Ete 2017 : ouverture du musée au public

QUELQUES CHIFFRES

  • Le Musée L, c'est 5 530 m² dont 4 100 m² sont accessibles au grand public
  • 2.380 m² d’exposition (collections permanentes et expos temporaires) sur 5 étages
  • 430 m² de bureaux,
  • 1 145 m² d’ateliers et d’espaces d’étude et d’animation,
  • 620 m² de réserves,
  • 535 m² pour l’accueil et les événements.
  • 1 centre de documentation,
  • 25 000 œuvres,
  • 5 espaces thématiques,
  • 3 Labs.
  • Coût total de 10,5 millions d’€.
  • En termes d’économie d’énergie, l’UCLouvain gagnera une puissance de 125 KW grâce à l’isolation de la toiture ; le remplacement des châssis feront gagner une puissance de 25 KW ; et donc, au total, cela représente une économie de +/- 17 000 m3 de gaz par an.

PERSONNES DE CONTACT

  • Anne QUERINJEAN, directrice du Musée L : 010 / 47 48 41
  • Sylvie DE DRYVER, attachée de presse du Musée L : 010 /47 48 47 ou sylvie.dedryver@uclouvain.be

A TELECHARGER :